« Lâcher prise » ?? y’en a marre avec ce terme !

Les « il faut lâcher prise » à tout bout de champ sont épuisants…!!!!  pourquoi charger la barque avec de nouvelles exigences quand la vie est déjà si rude ? comme s’il suffisait d’actionner un bouton pour que hop ! ca démarre, qu’on lâche prise et qu’on retrouve confiance ! Si la volonté est éventuellement le gouvernail de la vie (et c’est déjà pas mal), elle ne saurait, sauf à nous épuiser, être le moteur d’une existence. 

Pour habiter le présent, tout le monde est à peu près d’accord. Mais comment ?? comment se décentrer des psychodrames que nourrit en permanence le mental ? 

Lâcher prise, s’abandonner, ce n’est pas démissionner mais, au contraire, s’engager corps et âme à soulager les autres. Et expérimenter qu’il y a en nous beaucoup plus grand que notre individualité, que nous sommes tous embarqués dans une aventure qui, heureusement, nous dépasse. 

Comment quitter l’hyper contrôle qui fait tant souffrir ? Mille voies conduisent à la liberté d’être. La méditation, la prière… mais en cas d;urgence, un bon épisode de votre série préférée peut tout aussi bien faire l’affaire !! Au lieu d’asséner à un proche dans le pétrin : « tu dois lâcher prise, fais confiance à la vie! », se rappeler peut être la définition de l’amour de Svâmi Prajnânpad : « Aimer quelqu’un c’est l’aider à relâcher ses tensions ». 

Il y a des discours qui paralysent, il y a des gestes qui pansent, qui aident, qui soutiennent et donnent l’audace de sauter dans la confiance. Pour l’heure un petit exercice emprunté aux « Conseils spirituels » de Maitre Eckhart : « Observe toi toi même, et dès que tu te trouves, laisse toi, il n’y a rien de mieux à faire ».