Promenades thérapeutiques ou accompagnement en situation réelle

 

jardin-imperialJe constate que l’on peut se reconstruire sur n’importe quel autre itinéraire pédestre. Cela apporte plus de convivialité et n’enfreint pas le cadre thérapeutique. Parfois le regard du thérapeute peut devenir insoutenable face à lui, la promenade se révèle moins intimidante.

En sortant du décor personnalisé du cabinet, le patient et moi-même se retrouvent ainsi sur un terrain neutre. Sur un pied d’égalité qui favorise l’empathie. Tous deux sont invités par la nature, dont le cadre est par essence changeant, non maitrisable et universel.

L’inconscient s’évade, c’est moins pesant, les paroles et les silences se dissolvent dans le bruissement des feuilles ou le chant des oiseaux.

La balade thérapeutique s’appuie sur la destabilisation. Elle fait ainsi écho au mouvement des pieds qui se posent l’un après l’autre sur le sol après un temps suspendu de déséquilibre. En se réactivant, le « corps physique » renoue avec le « corps vécu », pétri d’émotions et de pensées.

Commentaire d’une de mes patientes : « L’idée ma parue complètement décalée au départ, mais au fil des minutes en extérieur, je me suis sentie libre. Quand l’émotion montait, j’allais me réfugier contre un arbre, ou je regardais mes pieds..! . Les autres promeneurs du parc devaient s’imaginer que j’étais avec un ami. J’avais l’impression que les arbres me protégeaient. Je crois que je suis allée plus loin dans la parole. Sortir du cadre du bureau est une expérience à vivre, que je n’aurai jamais tenté sans ma thérapeute, alors merci. » 

Le prix de la séance est de 65 euros (1h15).

 

plume3bis